Les impacts de l'altération de l'expression du gène de la dynorphine sur les fonctions cognitives de l'hippocampe lors du vieillissement normal et pathologique

  • Menard, Caroline (PI)

Project Details

Description

Comment s'« impriment » mais surtout s' « effacent » les souvenirs dans notre cerveau ? Ces questions fascinent les neurobiologistes travaillant sur la mémoire et son dysfonctionnement depuis des décennies. Encore aujourd'hui, beaucoup de mécanismes demeurent inexpliqués. Toutefois, l'exploitation par le cerveau de la plasticité des neurones fait de plus en plus consensus. On entend par plasticité neuronale la capacité qu'ont les cellules nerveuses de s'adapter à leur environnement, aux besoins ou aux expériences de l'organisme, notamment par la croissance de nouvelles connexions ou la formation de nouveaux neurones. Au fil des ans, les chercheurs ont découvert que l'activité de l'hippocampe, une zone bien définie au coeur de notre cerveau, est cruciale pour l'apprentissage et la formation des souvenirs. Avec l'avènement de la biologie moléculaire, la caractérisation des gènes impliqués dans la plasticité nécessaire au bon fonctionnement de cette région est devenue possible. C'est ainsi que, tout récemment, l'importance de l'expression de gènes bien précis (notamment celui de la prodynorphine) a été soulevée. Dans le cadre de ce projet, je tenterai de cerner son rôle dans les processus de la mémoire et ce, à plusieurs niveaux - comportemental, fonctionnel, cellulaire et moléculaire. J'aurai également la chance de travailler avec des modèles animaux présentant des déficits d'apprentissage, ce qui me permettra d'évaluer l'importance de l'activité de ce gène lors du vieillissement qu'il soit normal (dû à l'âge) ou pathologique (modèle Alzheimer de souris transgénique). Ces travaux devraient permettre une meilleure compréhension des mécanismes liés à la mémoire mais peut-être aussi ouvrir la voie à des recherches pharmacologiques prometteuses. En effet, en ciblant de nouvelles avenues thérapeutiques, ce projet pourrait éventuellement augmenter la qualité de vie des patients atteints de démences telles que la maladie d'Alzheimer.
StatusFinished
Effective start/end date1/11/0831/10/11

Funding

  • Canadian Institutes of Health Research: $126,642.00